Le Dr Javaka Moore soutient la CCTH pour lutter contre les décès maternels et néonatals

Cape Coast, 06 mai, GNA – Les efforts visant à réduire les décès maternels et néonatals au Cape Coast Teaching Hospital (CCTH) ont reçu un coup de pouce majeur avec le don de cinq machines de cardiotocographes (CTG) équipées de moniteurs par la JAVA Moore Foundation des États-Unis. .

Les machines CTG sont des équipements à guichet unique conçus pour dépister et surveiller la contraction utérine et le rythme cardiaque fœtal des femmes enceintes et de leurs fœtus respectivement pour la détection précoce de tout signe de danger possible afin d’assurer la sécurité de la mère et du bébé.

Il s’agit d’aider à prévenir le niveau élevé de décès néonatals et maternels dans l’établissement.

Un don similaire a également été fait à l’hôpital de l’Université de Cape Coast, où la direction a reçu deux des machines.

Le Dr Daniel Asare, directeur général (PDG) de l’hôpital d’enseignement Korle Bu, qui est également le représentant de pays de la Fondation JAVA, s’est dit consterné par le fait qu’au cours de la dernière décennie, toutes les grandes institutions de santé du pays avaient lutté contre la réduction des décès maternels et néonatals malgré plusieurs interventions mises en place pour endiguer le phénomène.

Il est rapporté que la CCTH a mis en place, entre autres mesures, des politiques prévoyant que les femmes enceintes et les nouvelles mères reçoivent des infirmières seules responsables de leurs soins infirmiers, en plus d’une collaboration efficace des médecins, des infirmières et des sages-femmes pour les soins directs aux patients, afin d’éviter tout décès parmi ces groupe.

Malgré tout cela, l’hôpital a enregistré 28 décès maternels avec un taux de mortalité maternelle de 925/100 000 naissances vivantes en 2019 contre 27 décès maternels avec un ratio de 860/100 000 naissances vivantes en 2018 tandis que le prématuré a continué à entraîner des décès néonatals.

Le Dr Asare a déclaré que les établissements de santé du pays étaient sur le front de la guerre pour lutter contre la pandémie de COVID-19 mais ne pouvaient pas risquer de reléguer le bien-être de la santé maternelle et infantile à l’arrière-plan jusqu’à la fin de la pandémie, soulignant que la bataille contre les mères et les nouveau-nés les mortalités doivent être gagnées à tout prix.

Il a déclaré que l’utilisation de cette technologie lorsqu’elle est bien maximisée pourrait réduire considérablement les décès endémiques chez les femmes enceintes et les bébés que la Fondation espérait réaliser dans le pays, ajoutant que « haque investissement réalisé sur les soins maternels et néonatals en vaut la peine.

Le Dr Asare a demandé une évaluation d’impact des machines par l’hôpital qui, selon lui, déterminerait l’importance de l’équipement dans la lutte contre la mortalité pour tracer la voie à suivre.

Le Dr Eric Kofi Ngyedu, PDG du CCTH qui a reçu les Machines, a énuméré un certain nombre de politiques mises en place pour réduire le phénomène qui avait été un albatros accroché à de nombreux établissements de santé dans le pays et a exprimé sa gratitude à la Fondation JAVA pour le geste.

Il a dit qu’il facilitera la prestation de soins de qualité parmi les mères et leurs bébés et espère qu’il atteindra l’impact souhaité.


Gna

 

No Comments

Sorry, the comment form is closed at this time.